Le sport et ses bienfaits sur la santé mentale

04 May
0 comment

Force est de constater que les troubles mentaux sont en perpétuelle augmentation au sein de la population canadienne, et cela, pour toutes les tranches d’âges. Par troubles mentaux, il faut comprendre l’ensemble des problèmes engendrant des pensées, des émotions et des comportements négatifs. Aujourd’hui, tout le monde s’accorde sur les bienfaits physiques que peut procurer une activité physique.

Toutefois, de nombreuses études actuelles tendent à démontrer que la pratique d’un sport joue également un rôle fondamental sur la santé mentale. L’activité physique dispose en effet de nombreuses vertus psychologiques positives notamment en termes d’humeur, d’anxiété, de stress, de dépression ou encore d’estime de soi…oulions tout de même vous démontrer l’importance du sport pour les personnes touchées par cette maladie.

Quelle quantité d’activité physique pour diminuer les troubles mentaux ?

Bien qu’il soit indéniable que plus l’activité physique est régulière et plus les bénéfices sur la santé mentale augmentent, il est important de prendre en considération le fait que même un faible taux d’activité physique permet d’améliorer sa santé mentale. Selon la durée de votre séance et son nombre de répétitions par semaine ou par mois, vous obtiendrez alors des bienfaits immédiats ou alors de bienfaits sur le long terme.

Diverses études ont démontré qu’après une activité physique ; le taux d’anxiété et de stress, ou même l’humeur variaient considérablement. Selon la durée et l’intensité de l’exercice, on peut observer ces résultats à partir de 20 à 75 minutes. Une activité à intensité modérée pendant un minimum de 20 minutes produit un effet psychologique positif pouvant durer entre deux et sept heures ! Durant cette période, une amélioration des performances cognitives est également constatée avec par exemple une meilleure capacité à planifier ou à résoudre des problèmes ainsi qu’une amélioration de la mémoire.

Lorsque l’on pratique une activité de façon régulière, on note bien évidemment un plus grand impact sur l’humeur, le bien-être, l’anxiété, mais se constate également une amélioration du sentiment de compétence et surtout de l’estime de soi. Les individus pratiquant une activité physique régulière sont souvent de nature plus optimiste et positive par rapport aux expériences de la vie quotidienne !

En cas de changement brusque de notre quotidien, comme nous venons tous de le vivre, il est donc primordial d’accorder une partie de son temps à la pratique d’une activité physique. Le bouleversement que nous venons de connaître a été, pour beaucoup d’entre nous, source de stress et d’angoisse. Le sport constitue alors un moyen d’évacuer toutes ces ondes négatives à la fois sur le court et sur le long terme. Bien que beaucoup pensent que les enfants sont moins impactés par la crise que nous traversons, ils sont également victimes de nombreux changements pouvant les mettre sous pression. C’est pour cela que nous avons mis en place Tic Tac Gym à la maison pour offrir aux enfants une échappatoire sportive jouant très certainement un rôle sur leur bien-être.

La notion de plaisir

Plusieurs facteurs sont à prendre en compte lorsque l’on veut associer la pratique d’un sport à une amélioration de la santé mentale. Bien évidemment, si l’on s’adonne à une activité physique à contrecœur, les bienfaits seront alors mitigés.

La notion de plaisir joue donc un rôle de première importance lorsque l’on étudie le lien qui unit sport et santé mentale. Il est donc important que l’individu pratique un sport par intérêt et pour le plaisir qu’il lui procure (s’amuser, relever un nouveau défi…). À l’inverse, une personne qui se lance dans une activité physique en raison d’une pression sociale, d’une volonté de perdre du poids ne peut être associé à une amélioration de la santé mentale.

C’est pour cela qu’au Tic Tac Gym, les cours sont donnés dans un climat de bienveillance et sans aucune pression, car c’est ainsi que les enfants peuvent évoluer tout en s’amusant. La clé de la confiance en soi réside en cela !

Bouger en groupe, la cerise sur le gâteau

L’un des autres facteurs à prendre en compte pour une meilleure santé mentale grâce au sport est le contexte dans lequel se déroule l’activité physique. Plusieurs études ont démontré que réaliser une séance sportive en groupe ou au sein d’un club permettrait de renforcer le sentiment de bien-être, de réduire le risque de développer des troubles mentaux ou bien encore permettrait de briser la solitude. Pratiquer un sport dans un club permet en effet de se rattacher à un groupe social. Le sentiment d’appartenance à une communauté renforce l’interaction sociale. Le sport peut alors encourager des personnes d’horizons sociaux différents à s’unir pour une même cause, partageant inévitablement ainsi des buts stimulant la croissance personnelle.

Conclusion

En définitive, l’activité physique procure des bienfaits psychologiques tant d’un point de vue immédiat, suivant une séance, que sur le long terme en pratiquant de façon régulière. Dans les deux cas, l’activité physique améliore divers aspects reliés à la santé mentale comme l’humeur, l’anxiété, le stress, la dépression, l’estime de soi ou encore les performances cognitives telles que la mémoire, la concentration ou la résolution de problème. Toutefois, d’autres aspects sont à prendre en compte afin de maximiser les bienfaits. Ainsi, les motivations, le contexte dans lequel est pratiquée l’activité physique sont autant de critères à prendre en compte.

Leave your thought