L’activité physique et la santé mentale

29 Sep
0 comment

L’activité physique et la santé mentale


 

L’activité physique et la santé mentale. Saviez-vous que la dépression touche, en moyenne, 15 % de la population canadienne? Toutefois, il est possible de diminuer ce pourcentage de façon efficace grâce à l’activité physique. L’activité physique permet de neutraliser plusieurs troubles tels que le stress et les troubles liés au sommeil. Ces deux principaux déséquilibres sont les causes premières de l’apparition de la dépression chez les jeunes. En effet, ils sont les responsables des dérèglements hormonaux fréquemment observés chez les enfants et les adolescents, débalancements qui causent des troubles psychiques et neuropsychologiques.

 

L’activité physique est reconnue pour favoriser la prévention de la dépression. Pourquoi peut-on affirmer cela? La dépression est davantage observée chez les personnes anxieuses et stressées. Il est fréquent de ressentir du plaisir et de la fierté lors de la pratique d’une activité physique. (Sévigny,1) Par ailleurs, il est généralement observé que l’anxiété et le stress proviennent d’un manque de confiance en soi. Par exemple, une personne souffrant d’anxiété ressentira une incapacité à la réussite. De plus, devoir prouver le contraire lui occasionnera un stress immense. L’entraînement physique sera donc, pour cette personne, une excellente source d’assurance, car elle y retrouvera des gens réussissant certaines manœuvres et d’autres ne les réussissant pas. De cette façon, elle se sentira plus aisée devant l’échec de la pratique d’un certain mouvement et sa confiance en elle-même sera ainsi accrue. Par ailleurs, une personne anxieuse est souvent craintive face à la prise de risques. Par conséquent, une activité sportive lui permettra de prendre des risques de façon sécuritaire. (ADAA, 2) La pratique d’un sport permettra donc à cette personne de faire un pas hors de sa zone de confort et de prendre de l’assurance.

 

En outre, les personnes souffrant d’anxiété et de stress ignorent, en général, qu’il existe des techniques de relaxation et de respiration. D’ailleurs, ce sont ces mêmes techniques qui favorisent un bon sommeil, ce dont les personnes anxieuses sont souvent privées. Conséquemment, la pratique d’une activité physique permet une dépense accrue d’énergie, ce qui a pour effet de favoriser de bonnes nuits de sommeil. Fait à noter, une étude a conclu qu’une marche de dix minutes pourrait éliminer un état dépressif. (ADAA,1) D’autre part, le manque de sommeil est l’une des principales causes du déclenchement de la dépression. Ceci étant dit, plusieurs sports enseignent des techniques pouvant aider un enfant à se détendre de la bonne façon ainsi qu’à bien respirer. De cette façon, si un individu fait face à un stress l’empêchant de bien dormir, des techniques appropriées lui seront enseignées dans des établissements sportifs afin qu’il puisse maîtriser l’anxiété qui est à la base de ses troubles de sommeil.

 

En conclusion, une étude réalisée dans une université en Caroline du Nord a démontré que l’activité physique est encore plus bénéfique que la prise d’antidépresseurs. (Sowerbutt,1) L’étude a été réalisée sur deux groupes de personnes. On a exigé à l’un de ces groupes la prise d’un antidépresseur alors qu’à l’autre groupe, on a exigé la pratique d’une activité physique. Les résultats ont confirmé que l’entraînement physique était aussi efficace que la prise de médicaments, et plus encore, car celui-ci supprimait la rechute dépressive. (Sowerbutt, 1) L’activité physique devrait donc faire partie intégrante de nos habitudes quotidiennes, car celle-ci nous préserve des troubles anxieux et des troubles du sommeil qui peuvent aggraver notre santé et engendrer un état dépressif. On peut donc affirmer sans crainte que l’activité physique et la santé mentale vont de pair! 

 

Inscription

Dites-nous ce que vous en pensez!