La gymnastique et moi

09 Oct
0 comment

C’est à l’âge de 6 ans que Margaux, notre instructrice en gymnastique a débuté sa grande histoire d’amour avec la gymnastique. Voici son récit.

À l’époque, j’étais seulement contente de commencer un nouveau sport, mais au fils des années, aller aux cours était devenu bien plus qu’une passion. Trouver un bon gymnase avec de bons entraîneurs, mais surtout pas très loin de la maison n’avait pas été une chose simple pour maman. Vous qui me lisez, vous devez connaître ça !

Les premiers cours, je faisais partie des enfants timides, hésitants et discrets, mais qui avaient envie de bien faire. Au fils des semaines, des sessions et des années, j’étais devenue une gymnaste accomplie exigeante avec elle-même. J’avais toujours envie de mieux faire, de toujours viser plus haut, d’atteindre des objectifs plus grands. Quand je n’étais pas au gymnase, je passais mon temps à regarder des vidéos de gym, à reproduire des chorégraphies dans ma chambre… Bref, ma vie gravitait autour de ce sport.

Malheureusement, après quelques blessures répétitives, j’ai dû mettre un terme à treize ans de gymnastique. Pour être franche, ça a été un véritable coup dur psychologiquement et beaucoup de larmes ont coulé. Arrêter la gymnastique ce n’était pas seulement ne plus aller à mes entraînements la semaine et stopper les compétitions. C’était aussi dire au revoir à un sport qui : m’avait forgé, qui m’avait inculqué de nombreuses valeurs et qui m’avait formé pour être celle que je suis aujourd’hui. Parce que c’est en effet la gymnastique qui m’a apporté toute la rigueur et la persévérance dont j’ai eu besoin pour mes études et dans la vie en général. Elle m’a aussi permis de me plonger dans un mode de vie saine et d’avoir confiance en moi et dans tout ce que j’entreprenais.

Je dois donc beaucoup à cette discipline et à l’entraîneur que j’ai eu. Mais je dois aussi énormément à mes parents. Aujourd’hui je suis énormément reconnaissante envers eux, car c’est grâce à leurs soucis du bien-être de leur fille que j’ai pu découvrir ce sport. Mais en grandissant, j’ai aussi remarqué la chance que j’avais d’avoir eue des parents qui s’investissaient autant dans ma passion. Ma mère était en effet devenue juge pour les compétitions. Jamais l’un de mes parents n’aurait manqué une de mes compétitions. C’est fou comme se sentir soutenu vous donne l’envie de vous dépasser. Je me souviendrais toujours des larmes de mon père lorsque je montais sur le podium ou du beau justaucorps qu’il m’avait offert pour mes premiers championnats de France. Il était fier, mais il me rendait également très fière.

Si j’écris tout cela, c’est simplement pour vous dire que, vous, parents, jouer un rôle fondamental dans la construction de votre enfant. C’est vous qui donnez le goût du sport à votre enfant et donc le goût pour un mode de vie saine. C’est en l’accompagnant dans sa passion et en l’encourageant que vous rassemblerez toutes les conditions nécessaires à son épanouissement. Mes valeurs m’ont été inculquées par la gymnastique et par les personnes m’ayant accompagnée dans cette période de ma vie. Alors, n’oubliez pas, en inscrivant votre enfant au sport, vous permettez à votre enfant de devenir la meilleure version de lui-même.

Dites-nous ce que vous en pensez!