Les bienfaits de la course à pieds nus

20 Sep
0 comment

Les bienfaits de la course à pieds nus


Depuis longtemps, beaucoup de gens se questionnent à savoir si c’est préférable de courir avec des espadrilles ou de courir pieds nus. Bien avant que les souliers ne soient inventés, les gens marchaient dans la rue pieds nus. Toutefois, il n’y avait pas autant d’affections orthopédiques en comparaison avec ce que l’on peut constater à ce jour. Plusieurs bienfaits découlent de la course à pieds nus. On y décèle entre autres des bénéfices importants au niveau du corps humain, lui-même, car celle-ci aide dans la prévention des blessures du pied et permet une meilleure connaissance inconsciente de la position du corps.

Pratiquer un sport déchaussé est un moyen efficace pour tonifier les muscles du pied. C’est aussi un excellent moyen de prévenir les blessures. Par exemple, sans chaussures les pieds peuvent bouger et les muscles peuvent se contracter. Comme les mains, les pieds ont besoin d’être libres. Nos pieds sont restreints dans des chaussures, étroites et sans relief. (Couderc, 1) Cela a pour conséquence d’empêcher les mouvements naturels de nos pieds tels que l’adduction l’abduction, la supination et la pronation. En réalité, le confinement du pied dans une chaussure empêche la sollicitation des muscles, ce qui aura pour conséquence d’affaiblir le pied. Il est de plus en plus fréquent de voir des entraineurs sportifs suggérer de courir muni de chaussures minimalistes, c’est-à-dire une chaussure plus souple et légère. Cette pratique est fortement recommandée, car elle favorise les mouvements qui sont liés à la fonction originelle du pied, ce que les autres espadrilles ne permettent pas (Couderc, 3) Comme il a été mentionné ci-avant, il est d’autant plus avantageux de courir pieds nus, car cela permet au pied d’augmenter sa mobilité, sa souplesse et sa force de façon naturelle, sans toutefois nécessiter des exercices spécifiques pour le renforcement des muscles.

Par ailleurs, avoir les pieds libres et démunis de chaussures pendant l’activité physique contribue au travail de la proprioception, ce qui améliorera l’équilibre de l’enfant. La proprioception est la connaissance inconsciente de notre position ainsi que des mécanismes réflexes qui aident à garder une position stable. (La proprioception, 1) Le contact naturel aide le pied à communiquer plus facilement avec le cerveau, c’est-à-dire que les réflexes seront plus rapides. Il est utile de noter que les entorses de chevilles sont les blessures les plus fréquentes dans la vie d’un athlète. L’une des causes premières d’une entorse peut être le manque de réflexe. (La proprioception, 2) Par exemple, le contact avec le sol à la suite d’un saut, peut engendrer un déséquilibre si la proprioception n’est pas suffisamment travaillée. Autrement dit, s’exercer pieds nus aide à la musculature des pieds et fournit au système nerveux l’information nécessaire pour garder le corps en équilibre.

Certaines mères craignent que leurs enfants prennent froid en marchant pieds nus. Cet argument est faux. Il est vrai qu’il est primordial de surveiller où l’on marche. Cependant, marcher pieds nus à une température ambiante raisonnable ne nous expose en aucun cas aux virus et à la grippe. Selon Jim Cotter, les pieds ont un impact important sur la température du corps. En effet, les pieds possèdent ce qu’on appelle une semelle veineuse plantaire ou semelle de Lejars. Cette semelle se veut être un réseau veineux superficiel composé de fines veinules (ramification veineuse) qui tapissent toute la plante des pieds ainsi que le talon dans le tissu graisseux qui revêt le dessous du pied. À chaque pas, la compression des chairs molles écrase ce réseau veineux superficiel pour chasser rapidement le sang vers le système veineux profond. C’est la première étape de la pompe veineuse. Elle est capitale pour une bonne qualité du drainage sanguin. Les compressions dues aux pas lors de l’activité physique permettent donc une circulation sanguine accrue. C’est le passage du sang entre les vaisseaux sanguins qui fournira la chaleur plus rapidement. Les pieds sont donc d’excellents régulateurs de température. En effet, lorsque notre corps est exposé à un important changement de température externe, il est fréquent de faire usage de nos pieds afin de régulariser la température interne de notre corps. Par exemple, si l’on a chaud lors de la période de sommeil, notre réflexe sera de sortir un pied de dessous la couette. Cette action banale permet à tout le corps de régulariser sa température. Ceci étant dit, n’empêchez pas votre enfant de marcher pieds nus sur les ouï-dire d’un simple mythe, car cette pratique est un excellent moyen pour lui d’améliorer son équilibre et la force de ses pieds.

En conclusion, la course à pieds nus apporte de nombreux avantages au niveau de notre corps tout entier, mais également pour nos pieds. La tonification des muscles permettra de prévenir des blessures comme les aponévrosites plantaires (douleurs au niveau du talon ou de la voûte plantaire), les hallux valgus (déformation du gros orteil ou « oignon ») et de nombreuses autres affections orthopédiques. La pratique de l’entraînement déchaussé permet de fournir un meilleur équilibre, atout très important dans la vie. Toutefois, il est probable que courir pieds nus peut engendrer des désavantages comme des coupures ou peut aggraver une situation dans le cas d’un diagnostic antérieur d’une maladie orthopédique. (Coudec, 3) À cet effet, il est primordial d’être prudent avant de s’exercer pieds nus. Par exemple, il sera plus avantageux de faire des exercices pieds nus lors de sports où l’on favorise l’utilisation de matelas, telle que la gymnastique, afin d’éviter des coupures.

 
Inscription

Dites-nous ce que vous en pensez!