Comme dans tous les sports de niveau compétitif, le corps peut réagir d’une manière défavorable aux exercices effectués. Nous demandons alors à notre corps de surpasser ces limites et de toujours donner au maximum de sa capacité, et même plus. Mais quand est-il pour la pratique d’un sport à un niveau récréatif ? En fait, il n’y a pas de contre-indications à la pratique récréative de la gymnastique, il est toutefois important de porter une attention particulière à la colonne vertébrale. La pratique de la gymnastique récréative ne représente pas non plus une menace au développement physique d’un enfant. Il est juste important de comprendre qu’il y a bien entendu un risque possible de blessures comme dans toute pratique d’une activité physique.

 

Gymnastique à un niveau compétitif

Premièrement, le but de la gymnastique à un niveau compétitif est de pousser un athlète à l’extrême pour obtenir des résultats rapidement au niveau musculaire et de la flexibilité. Ceci aide l’athlète alors à maîtriser les mouvements, les réaliser avec une quasi-perfection pour être le meilleur. La flexibilité est très importante pour la santé physique de notre corps. Par contre si l’étirement est exagéré ceci peut avoir un effet contraire et nuire à la santé physique. Les cours de gymnastique récréative ont lieu d’une à deux fois par semaine. Il n’y a donc pas d’étirement répété ou de manière trop consécutive ou même d’un niveau extrême. Certains affirment aussi qu’il peut être dangereux de faire la figure du pont, si celle-ci est faite à un trop jeune âge. Cette affirmation n’est pas fausse, mais elle est trompeuse. En fait, il devrait plutôt être dit : effectuer la figure du pont sans supervision est dangereux.

Certains entraîneurs de niveau compétitif porteront plus d’attention au mouvement dans son détail et non à l’exécution. En procédant ainsi il néglige de corriger la posture de la gymnaste. Ceci ne pourrait pas se produire au niveau de cours de niveau récréatif, parce que les entraîneurs de ces types de classes ne visent pas à trouver la prochaine Nadia Comãneci. Leur mission est de créer un environnement amusant et éducatif. Les appareils et les mouvements de gymnastique sont utilisés d’avantage pour ses bienfaits sur la motricité des enfants. La gymnastique permet à l’enfant de prendre des risques de façon sécuritaire et ainsi renforcer sa confiance en lui!

 

L’exécution de la figure

Si nous revenons à l’exécution de la figure du pont sans que la posture et l’exécution soient corrigées. L’enfant continuera d’exécuter la figure de la mauvaise manière sur une longue période ce qui à long terme aura un impact négatif sur le développement de sa colonne vertébrale. Alors que si la mauvaise posture, ou l’exécution erronée sont corrigées dès le début, le corps de la gymnaste n’aura pas d’impact négatif comme on le supposerait sur le développement ou la croissance. La présence de risques de blessures demeure comme dans la pratique de tous les sports.

Plusieurs avanceront que la grandeur des gymnastes, généralement de taille plus petite, est due à la pratique de cette discipline. En fait, un enfant qui se surmène à l’entraînement, et dont l’apport alimentaire n’est pas adéquat pour ce niveau d’activité physique verra sa croissance être affectée. Les protéines et les calories qui sont ingérées dans un cas d’entraînement excessif sont alors entièrement dirigées par le corps vers la récupération et non la croissance. Ceci explique donc pourquoi le corps de nombreuses gymnastes de niveau compétitif ne se développe pas. De plus, un enfant qui fait de la gymnastique de niveau compétitif perd beaucoup d’heures de sommeil et le sommeil est le seul moment où notre corps grandit.

Par exemple, un enfant qui fait de la gymnastique compétitive doit s’entraîner au minimum 4 fois par semaine, suivant un horaire bien spécifique. Les cours se donnent tôt le matin avant l’école ou encore en soirée. Ceci vient bien nécessairement atteindre la routine de l’enfant et diminuer le temps de sommeil.

 

Discipline sportive

En conclusion, la gymnastique de niveau compétitif aura un impact sur le corps comme dans le cas de la pratique de toute discipline sportive. Mais quand on regarde la gymnastique récréative, les effets ne sont pour ainsi dire pas présents. La gymnastique récréative respecte le développement de l’enfant et la supervision d’une bonne posture est plus observée et imposée dans les cours. Nous ne nions pas que la gymnastique demeure une discipline qui comporte des risques de blessures, qu’elle soit pratiquée de manière récréative ou compétitive. Parmi les blessures possibles, nous pouvons noter les entorses, les étirements ou les fractures. Mais en fait, ce risque de blessures est présent dans la pratique de toute activité physique, aussi banale soit-elle. La croissance de vos enfants, et le développement de leurs colonnes vertébrales ne seront pas affectés à moins que vos bambins fassent des entraînements excessifs, ou que leurs mauvaises postures ne sont pas corrigées.

Références

Sands, William A., Jeni R. McNeal, Gabriella Penitente, Steven Ross Murray, Lawrence Nassar, Monèm Jemni, Satoshi Mizuguchi, and Michael H. Stone. “Stretching the Spines of Gymnasts: A Review.” Sports Medicine (Auckland, N.z.). 2016. Accessed January 18, 2018. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4769315/.

 

“Gymnastique et santé.” Accueil. Accessed January 18, 2018. http://www.doctissimo.fr/html/forme/mag_2000/mag2306/fo_1875_med_gym.htm.

 

“Can Overtraining Stunt Growth?” In: Swimming World News [En ligne]. [s.l.]: [s.n.], 2014. Disponible sur : <https://www.swimmingworldmagazine.com/news/can-overtraining-stunt-growth/> (consulté le 18 January 2018)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *