Bouger pour parler

Bouger pour parler


– Par Stéphany, intervenante en stimulation du langage (La Boite à Paroles)

 

Bouger pour parler. Quand on pense à l’activité physique ou aux activités sportives, on pense rarement que le langage est de la partie. Et pourtant on a bien tort! Les activités motrices sont un des moments les plus propices à la stimulation du langage. Voici quelques exemples :

1- Les verbes d’action

Saute, lance, drible, marche, etc. L’activité motrice nous permet d’utiliser un vaste répertoire de verbes d’action qu’on utilise parfois un peu moins au quotidien. Non seulement ces verbes sont essentiels, mais en plus ils sont bien souvent riches en nuances lorsqu’on les comprend bien.

2- La compréhension des consignes.

Dans les activités un peu plus structurées comme la gymnastique ou le karaté, il y a une structure qui est importante au bon déroulement de l’activité. Pour les plus jeunes, c’est une bonne manière d’intégrer des concepts de séquence d’action et d’écoute.

3- Tour de rôle

Même si cela semble parfois anodin pour nous les adultes. Apprendre à attendre son tour et à prendre sa place le moment venu est un des apprentissages qui demande bien de la pratique pour les enfants. Les activités qui bougent un peu plus sont souvent très intéressantes pour joindre le tour de rôle parler au tour de rôle en action.

4- Raconter

Enfin, puisque les parents ne sont pas toujours présents dans le feu de l’action, on peut se servir des activités pour initier une discussion sur ce qu’on a fait. Raconter un événement de manière claire fait appel à plusieurs apprentissages du point de vue du langage.

Bouger est donc une merveilleuse idée pour stimuler le langage !

Inscription

Laisser un commentaire

Nom *
Adresse de contact *
Site web